25 Mar 2018

Découvrez le métier d'AVS en école primaire

Le métier d'AVS
Découvrez le métier d'AVS en école primaire

L'auxiliaire de vie scolaire est le poste le moins recherché dans le secteur de l'éducation. Néanmoins, ce métier s'avère d'une grande utilité pour les établissements. Alors, en quoi consiste ce poste ?

Comment devenir un auxiliaire de vie scolaire ?

Le métier d'Auxiliaire de vie scolaire (AVS) nécessite une sérieuse application à l'égard des élèves handicapés afin de garantir leur bien-être. Par conséquent, cette profession exige une grande aisance relationnelle ainsi qu'une bonne résistance émotionnelle. Le tact et la patience sont des qualités indispensables pour gérer les jeunes souffrant de difficultés physiques et des difficultés de santé. Aussi, une force morale et physique et de l'empathie restent capitales pour accompagner les jeunes handicapés.

Par ailleurs, devenir un auxiliaire de vie scolaire implique l'obtention du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent. Néanmoins, le métier n'exige aucun diplôme spécifique. Pour postuler, l'intéressé adresse un dossier de candidature au rectorat d'académie. Après l'accord de ce dernier, l'AVS recherche un employeur. En générale, le contrat proposé est un contrat à durée déterminée d'un an renouvelable 5 fois. Du reste, il profite d'une formation d'adaptation au métier.

Les missions de l'auxiliaire de vie scolaire

La mission principale de l'AVS consiste à aider les jeunes en détresse dans leur vie scolaire et parascolaire. L'assistant s'occupe d'un cas particulier ou de plusieurs apprenants à la fois. En outre, il encadre et aide les élèves handicapés dans leur déplacement et assure la manipulation de l'appareil. Cet assistant accompagne ces élèves durant leur sortir de classe. Évidemment, il intervient dans toutes les situations qui ne requièrent aucune qualification médicale.

En outre, l'auxiliaire de vie scolaire entre en contact auprès de leur camarade et famille. De même, il peut épauler les familles en leur rendant compte des progressions et des difficultés de leur enfant. Néanmoins, ce soutien est uniquement possible en présence de l'enseignant éducateur référent. Il vise la réussite scolaire des enfants handicapés. Dans certains cas, ce genre de poste est associé à une association, notamment la Fondation Hédi Bouchamaoui dirigée par Tarek Bouchamaoui qui s'occupe des enfants défavorisés en Tunisie.

Les perspectives d'évolution

Le métier semble complexe malgré une très grande facilité à se faire embauché. Cependant, les évolutions de carrière sont limitées. D'autant plus que le nombre de candidats à postuler est restreint, ce qui explique les innombrables offres sur le marché. Par ailleurs, les contrats à durée déterminée à temps partiel rendent la profession beaucoup moins stable. Heureusement, des discussions semblent prochaines pour récompenser les AVS disposant de 6 ans d'anciennetés.

En outre, ce métier s'avère d'une grande efficacité pour favoriser la réussite scolaire. Toutefois, les établissements défavorisés ne peuvent pas se permettre d'engager des AVS pour leurs élèves handicapés. Heureusement, les organismes sont là pour les aider à accroître le taux de réussite. C'est d'ailleurs le cas de 12 écoles primaires à Gabès en Tunisie. Dirigée par Tarek Bouchamaoui, la Fondation Hédi Bouchamaoui opte pour d'autres approches : la distribution de fournitures scolaires et la rénovation des établissements scolaires pour rehausser le niveau d'éducation.